DOUBLE REFLET

Titre: Double reflet
Genre: Aventure, Romance 
Couple: SasukexHinata

Présentation: 

Deux êtres presque opposés, deux chemins séparés.  Deux héritiers mis à mal par leur enfances dénuées de gaieté. 

Elle, douce et pleine de bonté, brisé par sa famille qui l'a rejeter. Elle a longtemps feint vouloir être puissante pour celui qu'elle admirait. Mais après son frère sacrifié, ses certitudes ébranlées, sa force exarcébée, elle ne vit que pour se faire pardonner. 

Lui, brisé une première fois par celui qu'il admirait, noyé dans les ténèbres des regrets, a longtemps feint d'ignorer les lourdes conséquences qu'entraine la vengeance. Mais après sa famille qu'il a perdu, ses amis disparus, ses rêves noircis, il ne vit que pour se repentir. 

Deux êtres presque opposés, une seule destinée:  un double reflet. 


Chapitre 1:

Elle :


L'aube se levait lentement sur le petit village caché de la Feuille. 

Les flocons de neige tourbillonnaient lentement pour finir leur danse gracieuse sur les branches nues d'un vieux cerisier. Ce majestueux arbre se dressait dans l'un des multiples jardins du manoir Hyuga. L'imposante demeure abritait des milliers de chambres décoraient avec le plus grand soin pour les multiples personnes qui y vivaient. 

Dans l'une de ses nombreuses chambres, une magnifique jeune femme était assoupie. Ses longs cheveux ébènes semblaient flotter autour de son visage  angélique. Sa peau laiteuse semblait être en perpétuel compétition avec la blancheur immaculée de la neige. Son visage magnifique respirait la douceur, l'innocence et cette petite touche mélancolique qui ajouté un certain charme. 
La jeune femme était recroquevillée sur elle-même, la couverture enroulait autour d'elle. Ses yeux s'ouvrirent subitement et ses prunelles de nacre furent rapidement voilées par les larmes. Son sommeil venait d'être interrompu par un cauchemard visiblement effrayant voir douloureux.
Chaque nuit, elle revivait encore et encore les mêmes évenements qui s'était déroulée des années auparavant: Son oncle et son cousin sacrifiés pour la protéger, sa famille qui l'avait rejeter, sa soeur qui s'était éloigner, son père qui la haissait et ses amis qui l'a plaignaient. 


La jeune femme se souvenait des évenements précis jusqu'aux mots que lui avaient crachés dessus son père brisé, son air menaçant comme s'il s'appretait à l'attaquer, les grosses veines autour de ses yeux  alors que son Byakugan la transpercait sur place. Il y'avait une telle haine, une telle rage en lui qu'elle en tremblait presque encor aujourd'hui.
Ses mots, et surtout son regard l'avaient traversé comme de multiples lames de verres et s'étaient enfoncées en elle. Depuis ce jour, il ne lui avait plus adressé la parole sinon pour la rabaisser ou l'humilier lorsqu'ils se croisaient dans les couloirs du manoir. Elle se demandait même s'il ne l'avait jamait plus regarder depuis ce jour là. 
Après avoir séchée ses larmes et calmée, la kunoichi quitta son lit pour la salle de bain. La pièce était spacieuse tout aussi blanche que la chambre de la jeune femme. Tout dans les appartements des Hyuga montrait de l'indifférence, comme si  rien d'autre que le prestige et la force du clan méritaient des efforts ou de l'attention. C'est bien pour cela qu'Hinata leur était totalement idifférente: faible et humiliante. 
Celle-ci se déshabillait révélant son corps magnifique tout en courbes délicates et sensuelles, qu'elles cachaient soigneusement sous d'amples vêtements. La jolie héritière rejoint la cabine de douche et fit couler l'eau chaude sur sa peau satinée. 

Le jet brûlant permit à l'adolescente de reprendre cours à des réflexions beaucoup plus sérieuses. Ses pensées étaient toutes diriger vers son entraînement nocturne et les progrès qu'elle se devait d'accomplir à l'aube.
Depuis qu'Hinata avait, constatée que négliger ses entraînements en espérant naïvement qu'on allait miraculeusement l'exercer et la rendre puissante était stupide et  n'aboutirer qu'à lui faire prendre du retard, elle avait commencée à s'entraîner rudement. Elle avait programmée trois entrainements quotidien: le matin de 6h à 12 h, parfois en compagnie de ses coéquipiers, puis elle déjeunait et recommençait l'entraînement de 14h à 18h30. Après elle devait être rentrer pour le dîner familliale à 19h. 

En réalité, le dîner familliale n'en avait que le nom. Les adultes de la branche principale dinaient ensemble ou se reunissaient pour débattre des affaires du clan et les enfants et adolescents de la branche principale dinaient ensemble ou séparement. Peu importait, l'essentielle était que tous devaient dîner à 19h. C'était stupide, mais Hinata ne voulait pas attirer l'attention sur elle alors chaque soir à 19h elle descendait dîner seule dans le plus petit salon de la demeure, près des cuisines. Puis, elle remontait dans sa chambre pour dormir un peu et à minuit elle débutait de nouveau à affiner ses jutsus pendant deux heures.

En sept ans, la jeune Hyuga s'était énormément améliorée. Elle pouvait  battre les junins les plus redoutables du pays du feu. Mais Hinata s'était fait la promesse de ne jamais révéler sa force car à présent elle lui semblait être un affront. De plus, ce qui était plus frustrant dans le clan c'était l'attention plutôt que l'indifférence. La solitude avait permis à Hinata de se forger un mental beaucoup moins vulnérable et timide que ce que les apparences pouvaient laisser penser.  Son sens de l'observation lui avait permis depuis bien longtemps de cerner le monde qui l'entourait et elle avait sa thèse ou son opinion sur presque tout ce qui l'entourait.

L'héritière du Byakugan sortit rapidement de la douche, enfilât une tunique propre et attachât son bandeau ninja avant de rejoindre les cuisines où elle se saisit d'un fruit avant d'emprunter les sorties des domestiques  qui la saluèrent. Puis, sans aucun bruit, elle se faufilat dans le jardin reculé du manoir.
Le vent matinal fouettait son visage et ses longs cheveux flottaient dans la brise. Son regard était perdu dans la contemplation de la gracieuse course des flocons.
Elle constata doucement de sa voix cristalline:
« Tiens, aujourd'hui aussi il neige ! »
Et elle disparut derrièrre les murs de la maison.
 

Lui :

Des pas résonnaient régulièrement sur un discret sentier. Un jeune homme d'environ une vingtaine d'années parcourait la forêt à la recherche de son ancien compagnon un brin schizophrène. Il s'arrêtât subitement pour donner un coup de poing massif à un vieux chêne qui datait sûrement de centaines d'années. L'arbre s'écroula et la neige qui l'enveloppait se répandit en grandes éclaboussures. 

Le shinobi jura furieusement avant de reprendre ses recherches l'amenérent vers une cascade qui ne donnait pas envie de s'y baignée : d'énormes glaçons s'y constituaient. Le jeune homme grimpa agilement vers les rochers qui surplombaient la cascade et il découvrit son ami qui était en train de converser avec un lapin égaré loin de son terrier d'hibernation. Le jeune homme força son coéquipier à relacher l'animal et tout deux rentrèrent au campement où une jeune femme rousse trépignait d'impatience. Lui, indifférent à son entourage reprit sa route vers la cascade qui lui avait plut sous les regards réprobateurs de ses compagnons qui n'osérent pas faire objection. 

Sans empressement, il rejoint la cascade sentant les flocons qui tombaient, fondre au contact de sa peau tiède. Ses cheveux dégoulinaient et il sentait les longues mèches noires qui encadraient son visage, se collaient à ses tempes. Il arriva au lieu dit, et de ses prunelles charbonneuses se mit à scruter le paysage enneigés qui s'offrait à lui. Le dernier des Uchiwa composa quelques signes furtifs et de sa bouche s'extirpèrent des flammes immenses qui léchaient la surface du point d'eau faisant fondre les glaçons. Le ténébreux se dévêtit indifférent au climat polaire. Il se concentra avec insistance sur l'eau qui se mit à bouillir et y pénétrât. L'eau brûlante le réchauffait tel qu'il crut qu'une flamme intérieur le consumée. Il enfonçât la tête dans l'eau et son visage lui apparut. Le visage de celui qui lui avait tous pris. Tout ! Ses parents, Sa famille, son clan entier ! Il avait effacé toute trace de joie et de bonheur dans ses yeux maintenant dégrafé. Il a remplacé l'innocence qui se peignait dans ses yeux en indifférence. Il l'avait privé de ses rêves, de ses espoirs, des buts qu'il s'était fixé ! Il lui avait tous arraché alors que lui il l'aimait, il l'admiré, celui à qui il avait voulu ressemblé ! Lui, son frère qu'il haïssait au souvenir du massacre qu'il avait réalisé. Son frère aîné qui avait torturé son âme qui a fait de sa pureté et de son innocence un sentiment totalement opposés. Transformé en un être froid, associable, distant, indifférent presque monstrueux dont le cœur torturé et tous les objectifs noircis par un seul, un seul unique, sadique, une machine nommée Vengeance. 

La vengeance qui l'avait suivit partout, qui avait guidée chacune de ses décisions comme celle de déserter Konoha pour se rallier à cet horrible serpent Orochimaru. La vengeance qui l'a amené à tuer ce frère qu'il avait tant haît. 

Pourtant, il s'était trompé. Itachi était tout sauf un monstre. Itachi avait tout fait pour le protéger, lui, son petit frère qu'il adorait,  le petit bébé bruyant qu'il ballottait à travers le village, la personne pour laquelle, il avait donné sa vie.

Pendant un certain temps, Sasuke avait pensé à détruire le village de Konoha qui avait fait tuer son clan et utiliser son frère mais, il avait compris que le sacrifice de celui-ci ne devait pas être vain. Et après, avoir battue Kaguya et contribuer à instaurer la paix dans le monde ninja, il lui semblait qu'il n'avait plus aucune utilité. Il était damné pour avoir causé tant de mal aux gens qui l'avaient aimé et à ces dizaines d'innocents qu'il avait entrainé dans sa descente aux enfers.  


Sasuke se sentit faiblirent et le vertige l'étourdit, ses pensées dansaient dans sa tête, confuses, illisibles, improbables...

L'eau devenait froide, trop froide, glacer, geler....
Car quand les regrets sont là, ils vous envahissent,  vous noie dans des eaux profondres et troubles...


Chapitre 2: 

Ses pas légers résonnaient dans les rues sombres et enneigées de Konoha no kuni. Elle courait à vive allure vers son terrain d'entrainement secret.
Elle passa sans difficultés devant les gardiens des portes qui somnolaient.
"Si des ennemis voulaient pénétrer dans Konoha , ils ne rencontreraient aucun problème." soupira la brunette exaspérée. Il était vrai que maintenant que la grande guerre était loin derrière eux, le Hokage et les shinobis de Konoha adoptaient une attitude beaucoup plus flegmatique. 
La jeune femme pénétra dans une forêt habituellement dense mais découverte en cette saison hivernale. La kunoichi s'enfonçât davantage jusqu'à déboucher dans une étendue immense dont la vision était choquante :
A des kilomètres à la ronde, les arbres avaient été violemment déracinés.
La terre était parcourue par des déformations inquiétantes et des trous béants.
Ce terrain d'entraînement, secret, avait été sauvagement détruit par la jeune Hyuga. Ce paysage monstrueux reflétait la force surhumaine qu'avait acquise la porteuse du Byakugan pendant ces dernières années.

Celle-ci se mit au centre de l'étendue ravagée puis ferma ses yeux d'opalines et se mit en position de combat.
Une onde de chakra l'enveloppa, et alors qu'elle ouvrait des yeux déterminés, le chakra autour d'elle se dissipa de toute part ce qui eut l'effet de propulser la neige qui tapissait la terre, jusqu'à des milliers de mètres de là.

Hinata esquissa un sourire.
''Maintenant que le ménage est fait, je vais pouvoir m'entrainer. ''

La jeune femme s'exerça à maitriser son nouveau jutsu : le dragon de glace !
Hinata était particulière et elle le savait. Elle arrivait à maitriser toutes les affinités : le vent, l'eau, le feu, la terre et leurs dérivés la glace, le raiton... Mais elle s'était résolue à ne le dire à personne de peur qu'on fasse d'elle un cobaye pour certaines recherches scientifiques suspectes. Au final, Orochimaru n'était pas le seul et certainement pas le plus malade des ninjas qui peuplaient le monde et l'histoire l'avait démontrer. 

Après de longues heures d'entraînement, la jeune femme avait beaucoup améliorée sa technique
Fatiguée, elle rentra chez elle par la fenêtre de sa chambre. Après avoir pris une douche et s'être changée, elle descendit dans la salle à manger pour déjeuner. Heureusement pour elle, personne n'était présent.
On lui servit le déjeuner et la jeune héritière se mit à manger silencieusement quand quelqu'un déboula dans la salle. C'était Naruto qui depuis son avénement en héros, avait ses entrées dans toutes les maisonnées de Konoha, y compris l'illustre clan Hyuga. Le jeune homme, visiblement pressé, fixa un moment son amie qui lui jeta un regard étonné et gêné avant de terminer avec empressement son assiette.  Naruto était surement venue s'entretenir avec son père comme il le faisait assez souvent depuis qu'il était membre du conseil du village. Hinata salua Naruto avant de s'éclipser rapidement mais il l'interpella :
« Hinata ! Prépare tes affaires, je suis venue te prévenir que nous avons une mission très importante. Je te rejoindrais dans 15 min devant le portail du manoir. Ne sois pas en retard.
-Hai. »

La jeune femme se rendit dans sa chambre et prépara son sac, sa tente , son sac de couchage et prit le soin de prendre tous les gros pull qu'elle put trouver. Moins de 10 minutes plus tard elle s'adossa au portail pour attendre Naruto. Celui-ci l'aperçut depuis la fenêtre du bureau d'Hiashi Hyuda et l'observa.
Sa longue chevelure de jais virevoltait dans le vent tandis que des flocons de neige s'y accrochaient. Ses joues rougies par le froid ressemblait à des pivoines qui éclosent. Ses yeux de nacres étaient clos et quelques larmes y débordaient à cause du froid piquant. Ses lèvres roses tremblaient tel son corps. Hinata était belle, fragile, douce et si frêle, elle n'était pas faite pour être une kunoichi pensa Naruto.

Il s'en voulait d'être si froid avec elle alors qu'elle ne lui avait rien fait. Depuis longtemps déjà il sait qu'Hinata n'avait été qu'une victime dans le décés de Neji alors même qu'elle venait lui rendre secours. Mais il ne connaissait aucune autre façon d'agir avec cette fille si timide et réservée. Il l'aimait beaucoup car elle était très gentille et serviable, mais autrement, elle l'ennuyait. Elle n'était pas passionnée ni passionnante. 
Quand il la vit ouvrir les yeux , il se précipita dans l'escalier et la rejoignit.
Elle se redressa rapidement et se mit à courir tandis que Naruto passait devant elle.
Rapidement, ils arrivèrent, frappèrent à la porte, rentrèrent et saluèrent le petit monde qui les attendaient. En effet, TenTen, Shikamaru, Kiba, Ino, Sai, Lee, Choji, Sakura et même Temari avaient été convoqués.

Grave, Kakashi annonça :
« Je vous ai tous convoqués aujourd'hui car j'ai une mission, d'une importance capitale, à vous confier.... Et croyez-moi si j'en avais la possibilité je vous ferez accompagner par vos autres coéquipiers qui sont aussi en mission. Je n'ai donc put vous fournir que Temari, venu de Suna pour vous aider.
-Rokudaime, vous nous inquiétez, que se passe-t-il ? demanda Sakura.
-L'un de nos informateurs nous a appris que des partisans de Kaguya venus du monde des sélénites se préparent à attaquer le monde ninja, à commencer par le village de la glace. Vous allez devoir retrouver Sasuke et le rallier à vous qu'il le veuille ou non.  Ses petites vacances rédemptrices sont terminées. La jeune Hyuga lança un rapide coup d'œil à Naruto et Sakura qui étaient pétrifiés de stupeur et d'incompréhension.

" Encor une chose, je ne tolérerais pas d'echec."


« Sasuke-kun ! Sasuke ! Eh regarde Suigetsu, il se réveille !
-Pas besoin d'hurler Kotomari je t'entends grogna Suigetsu.
-Hmm... marmonna le dernier des Uchiwa »
Il battit des cils lentement et une lumière aveuglante lui brouilla la vue. Il voulut se lever mais une douleur insupportable le lança. Sa jambe était comme prise dans un étau. Il finit par s'habituer à la clarté qui baignait les lieux et distingua trois têtes qui le scrutaient anxieusement, c'était ses anciens équipiers : Suigetsu,
Juugo et Kotomari, la petite soeur de Karin que Suigetsu avait retrouvé et dont il était tombé amoureux par la même occasion.
« Qu'est ce qui m'est arrivé ? demanda-il.
-Tu es parti dans la forêt sans rien dire, je pensais que tu voulais juste te balader mais après plus de deux heures tu n'es pas revenu alors on s'est inquiétés et nous sommes partis à ta recherche. On t' a cherché pendant des heures.
-Viens en aux faits, Suigetsu..
-Euh.... Oui...Alors Juugo est parti vers la cascade et il a vu que la neige avait complétement fondu. Il a compris que c'était toi avec ton katon et c'est là qu'il a aperçu tes vêtements et il a compris que tu avais fait trempette. Tu as coulé alors il s'est jeté dans l'eau gelée, il t'a repêché et t'a amené ici.  Comment cela a t-il pu arriver?»
Sasuke se dressa quelque peu et observa sa jambe gauche qui était couverte d'hématomes.
Grimaçant de douleur, il se leva et rejoignit sa tente pour se reposer. Kotomari, le retrouva peu après, lui apportant la bouillie immonde qu'elle appelait de la soupe. Elle voulut s'attarder pour en savoir davantage sur cette étonnante noyade mais il l'expulsa sans ménagement et se mit à manger.  Elle était aussi mauvaise cuisinière et curieuse que sa soeur. Il posa le bol fini et il essaya de se rappeler ce qui avait bien put lui arrivé pour qu'il se noie et perde le contrôle de son chakra. Doucement, pas à pas, des bribes de souvenirs lui revinrent et tout s'éclaircit. Rageusement, il prit le bol et le jeta hors de la tente et l'entendit se briser.
'' Je suis damnée à tout jamais!''
Le jeune Uchiwa sortit de sa tente, furieux. Il ne savait plus quoi faire pour calmer cette douleur sourde en lui, cette colère nourrit par les regrets.
Longeant de long en large l'allée neigeuse, Sasuke finit par laisser sa colère tomber. Son plan d'attaque contre les bandits qui terrorrisaient le village du thé était bientôt au point et il aurait bientôt rétablie la paix dans un village du pays.
Sa vie se résumait à cela maintenant: tuer un maximum de criminels, instaurer la paix pour éviter de faire des victimes comme celles qu'ils avaient lui même causées.
Après un moment Sasuke rejoignit la tente qu'il partageait avec Juugo et qui était justement couché là.
« Sasuke, la vengeance n'apporte que colère et la colère n'est que souffrance et ignorance. Je ne te demande pas de renoncer à ta redomption mais tuer même des monstres, c'est un crime. Tu retombes dans le gouffre de la vengeance.»
Le ténébreux ignora Juugo qui avait prononcé ses dernières paroles et s'allongea sur sa couche fixant le vide. Après un long moment de réflexion, le jeune homme interpella son coéquipier :
« Juugo ?
-Sasuke-kun ?
-Merci de t'être jeté dans cette eau gelée pour me sauver la vie.
-Ce n'est rien Sasuke, tu as fait bien plus pour moi répliqua ce dernier après un court moment de surprise face à l'attitude inhabituelle de son ancien leader »

Sur ce , Sasuke s'assoupit en pensant qu'il allait bientôt faire un pas en avant vers la rédomption , ignorant que déjà une équipe de Konoha, constituée de ses amis était en route pour l'arrêter et inévitablement de le rallier à eux et aux souvenirs qu'ils représentaient.  


Chapitre 3: 

Prévisible,  Naruto avait foncé le premier, tête baissée, hors du village. Talonné de près par Sakura et le reste de ses coéquipiers. 

Tout le monde était silencieux. La pression était palpable tandis que défilaient les paysages enneigés sous leurs jambes. L'enjeu était d'une grande envergure: il s'agissait d'arrêter un groupe de fanatiques extraterrestres en ralliant à eux l'un des ninjas les plus puissants au monde mais aussi l'un des plus inacessibles.  Apres deux journées de voyage et à une journée du village de la glace, les ninjas se réunirent autour d'un feu alors que la nuit tombait. Shikamaru exposa alors son plan: 

"J'ai réfléchit à un plan et j'avoue que pour la première fois, je me sens en difficulté. A l'évidence, nous ne devons pas nous déplacer en masse et il est important d'avoir un effet de surprise mais je ne sais pas comment organiser les équipes. On a deux façons de faire: garder nos équipes habituelles et répartir les tâches: la traque aux pisteurs, la neutralisation à mon équipe etc.. ou on crée des équipes mixtes." 

Après avoir rejeté à l'unanimité la proposition de Naruto " on prend Sasuke et on fonce dans le tas pour dégommer un max de  zinzins de l'espace" qui était à la fois un plan périlleux et naive, Sai prit la parole:

 " Personnellement, je penses que Sasuke va envoyer ses anciens coequipiers pour nous retenir et s'éclipser comme il l'a fait la dernière fois. Donc, Naruto et Sakura vont chercher Sasuke, c'est les seuls qui peuvent le forcer à revenir... Je proposes que Temari affronte la soeur de Karin, Shikamaru immobilisera Suigetsu avant qu'il ne se dématérialise et Choji se chargera de Juugo.  Hinata se chargera de veiller sur Ino qui servira d'intermédiaire télépathique entre les deux groupes.   

- Evidemment releva Shikamaru, Kiba et Shino en pisteurs se chargeront de nous dévancer au pays de la glace pour récolter des informations. Ils seront accompagnés de Tenten, Lee et Sai si le combat est engagé. 

- Oui, c'est exactement ça conclut Sai

Tous le monde acquiesat soudainement confiants car les taches étaient bien réparties. Chacun allait avoir une mission à son plein avantage. Tous le monde sauf Hinata. 

" Sai avait fait exprès de faire un plan de façon à maximiser les chances de chacun en fonction de ses affinités. Il savait qu'hormis ses yeux Hinata n'était pas assez forte pour se mesurer directement à un adversaire redoutable. Il l'avait affecté à la protection d'Ino, déliberemment loin des combats. Personne n'avait relevé car tous le monde se disait que c'était mieux ainsi. Il valait mieux ne pas engager Hinata dans un combat au risque d'avoir à protéger ses arrières et à s'en faire pour elle. Ce n'était pas qu'ils ne l'aimaient pas, c'est juste qu'elle se montrait souvent gênante pour ses équipiers" 

Voilà, la conclusion à laquelle Hinata était arrivée tandis que ses coéquipiers se dispersaient vers le couche pour dormir, sans un mot. Elle restat sur place, scrutant les flammes qui dansaient sur son visage rougeoyant. Elle était folle de rage. Hinata était énervée. Elle était complètement en rage. On l'avait clairement évincée, la jugeant encore une fois comme un fardeau et personne n'avait pris sa défense. Elle voulait tout détruire et leur montrer qui était Hinata Hyuga. La véritable Hinata, celle qui ne conaissait pas. Celle qui ne prenait pas la peine de connaître et encor une fois, ils l'avaient tous rejeter. 

"Hinata, tu ne viens pas te coucher ?" demanda Tenten, extirpant Hinata de ses réflexions. Hinata était presque tentée de répondre par une réplique cinglante et de lacher cette mission à laquelle, elle avait visiblement était assignée par dépit. Mais, inversement, Hinata se composat une expression ordinaire et leva les yeux vers la jeune fille aux macarons: 

"Tu as raison Tenten, je devrais venir me coucher, je suis un peu fatiguée.." 

Les deux jeunes femmes rejoignirent leur tente commune et Hinata se glissa entre Sakura et Ino avant de sombrer dans un sommeil profond. 


L'aube se levait dans la foret avoisinant le pays de la glace. les shinobis de konoha se réveillaient et s'activer déjà à remballer leurs affaires leurs mines étaient plus graves encore que la veille, l'atmosphère était tendue. Le spectre d'une nouvelle attaque telle celle de Kaguya planait encore. De plus, les shinobis de Konoha avaient très peu d'informations quant aux ennemis qu'ils devraient affronter. Personne n'avait affronté des êtres venus de la Lune. Leur manière de combattre se rapprochait -elle du Ninjutsu? Combien était-ils? Quelle était l'intensité de leur motivation? 

Autant de questions que chacun ruminait tandis qu'ils avancaient dans la forêt. Akamaru se mit à aboyer férocement et tous les ninjas s'arrêtèrent:

" Alors Kiba? Qu'est ce que Akamaru a flairer? demanda Lee

- Sasuke! Il n'est pas loin. Je le sens aussi, à 14h.